Handicap : des entreprises adaptées et des contrats dédiés pour relancer l’emploi

 

La ministre du tra­vail Muriel Péni­caud a signé avec plu­sieurs asso­cia­tions de défense des han­di­ca­pés, un enga­ge­ment mutuel pour déve­lop­per l’emploi dans les entre­prises adap­tées. Objec­tif : dou­bler le nombre d’emplois pour les per­sonnes han­di­ca­pées.

 

Dans un enga­ge­ment mutuel pour déve­lop­per l’emploi dans les entre­prises adap­tées, le gou­ver­ne­ment et plu­sieurs asso­cia­tions de défense des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap s’entendent sur des outils pour faire bais­ser le chô­mage des per­sonnes dans cette situa­tion, aujourd’hui deux fois plus éle­vé que la moyenne natio­nale.

Il s’agit d’élar­gir la palette des outils pour aider les sala­riés han­di­ca­pés à trou­ver un emploi. Avec un objec­tif : dou­bler, en quatre ans, les créa­tions d’emplois, qui pas­se­ront à 80 000, grâce à des entre­prises adap­tées. Ces entre­prises qui emploient 80 % de sala­riés han­di­ca­pés vont pou­voir se trans­for­mer en agences de tra­vail tem­po­raire ou d’inté­rim.

 

 

Autre nou­veau­té, des contrats à durée déter­mi­né trem­plin de 24 mois maxi­mum vont être expé­ri­men­tés, afin que les tra­vailleurs puissent acqué­rir une expé­rience pro­fes­sion­nelle en entre­prise adap­tée, en cas de rup­ture de la vie pro­fes­sion­nelle, explique Cyril Gais­sot, pré­sident de l’Union des entre­prises adap­tées.

1 500 millions d’euros par an d’ici à 2022

 

L’idée, est d’intégrer par la suite une entre­prise ordi­naire, avec un objec­tif de 30 % de CDI.

L’État met­tra la main à la poche : por­ter les dif­fé­rentes aides publiques à 1 500 mil­lions d’euros par an d’ici à 2022, avec 120 mil­lions d’euros sup­plé­men­taires par rap­port à aujourd’hui pour finan­cer les aides à poste, qui com­pensent la dif­fé­rence de pro­duc­ti­vi­té.

 

Pour Muriel Péni­caud, ministre du Tra­vail :

 

C’est la démons­tra­tion qu’un sec­teur social comme celui des entre­prises adap­tées peut se trans­for­mer au ser­vice des per­sonnes han­di­ca­pées.

 

 

Dany Lemoine

 

 


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
Commentaires fermés sur Handicap : des entreprises adaptées et des contrats dédiés pour relancer l’emploi
17 Août 2018 | Classé sous$ s
Etiquettes:

Logement : quel geste pour les personnes en situation de handicap ?

 

Les ascen­seurs pour­raient deve­nir obli­ga­toires dès le 3e étage, au lieu du 4e, dans les nou­veaux immeubles. Selon le gou­ver­ne­ment, cela pour­rait dou­bler le nombre de loge­ments neufs acces­sibles aux han­di­ca­pés.

 

Aujourd’hui, l’ins­tal­la­tion d’un ascen­seur est obli­ga­toire à par­tir d’un bâti­ment de quatre étages. Le gou­ver­ne­ment envi­sage de le rendre obli­ga­toire dès le 3e étage. Selon la Secré­taire d’État aux han­di­ca­pés, Sophie Clu­zel, modi­fier cette régle­men­ta­tion devrait per­mettre de dou­bler le nombre de loge­ments neufs sup­plé­men­taires réel­le­ment acces­sibles.

 

Cela va-t-il calmer la colère des personnes handicapées ?

 

Une mesure que les asso­cia­tions récla­maient depuis long­temps et qui inter­vient après une polé­mique ces der­nières semaines sur une modi­fi­ca­tion des règles de construc­tion.

 

La loi Elan pré­voit la réduc­tion de 100% à 10% de loge­ments neufs acces­sibles aux per­sonnes han­di­ca­pées.

 

La mesure concer­nant les ascen­seurs reste encore en négo­cia­tion. Elle devrait béné­fi­cier aux per­sonnes en situa­tion de han­di­cap, mais aus­si aux per­sonnes âgées.

 

Dany Lemoine

 


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
Commentaires fermés sur Logement : quel geste pour les personnes en situation de handicap ?
17 Août 2018 | Classé sous$ s
Etiquettes:

Développement du service civique dans l’enseignement supérieur

 

Communiqué de presse de Jean-Michel Blanquer : 11/07/2018

 

Fré­dé­rique Vidal, ministre de l’Enseignement supé­rieur, de la Recherche et de l’Innovation, Jean-Michel Blan­quer, ministre de l’Éducation natio­nale, Sophie Clu­zel, secré­taire d’État char­gée des Per­sonnes han­di­ca­pées et Yan­nick Blanc, pré­sident de l’Agence du Ser­vice Civique, ont réuni le 11 juillet le Comi­té de pilo­tage du ser­vice civique dans l’enseignement supé­rieur.

 

Ils se féli­citent de la nou­velle dyna­mique enga­gée pour le déve­lop­pe­ment du ser­vice civique dans l’enseignement supé­rieur : 69 éta­blis­se­ments accueille­ront des mis­sions de ser­vice civique à la ren­trée, contre 45 en 2017. Les Ministres se sont enga­gés à pour­suivre cet enga­ge­ment, afin de répondre à une demande crois­sante de la part, et au ser­vice, des étu­diants.

Un nou­veau pal­lier a été fran­chi dans le cadre de la loi sur l’orien­ta­tion et la réus­site des étu­diants, et plus pré­ci­sé­ment ceux en situa­tion de han­di­cap, avec la faci­li­ta­tion de l’inclu­sion des étu­diants dans cette situa­tion.

Le ser­vice civique per­met­tra d’accom­pa­gner les étu­diants en situa­tion de han­di­cap tout au long de leur cur­sus.

Après la mise en place de cette mis­sion cette année, le Gou­ver­ne­ment a fixé de nou­veaux objec­tifs : en 2019, 2 000 étu­diants seront volon­taires en ser­vice civique dans une mis­sion rela­tive au han­di­cap.

 

Dany Lemoine


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
Commentaires fermés sur Développement du service civique dans l’enseignement supérieur
17 Août 2018 | Classé sous$ s
Etiquettes:

Élevés en situation de handicapé : des accompagnants supplémentaires à la rentrée

 

Les élèves en situa­tion de han­di­cap béné­fi­cie­ront à la ren­trée de sep­tembre de 10.900 accom­pa­gnants sup­plé­men­taires, a annon­cé le 18 juillet le ministre de l’Éducation natio­nale Jean-Michel Blan­quer, qui a insis­té sur l’importance de la for­ma­tion des accom­pa­gnants et des ensei­gnants et qu’il s’agit de vrai emplois, et non d’emplois aidés.

 

Jean-Michel Blanquer, a fixé les grands axes de travail de son équipe pour 2022, qui doivent achever, d’ici à la fin du quinquennat, le projet d’une école inclusive permettant à tous les élèves de suivre une scolarité normale.

 

Des délais d’attribution d’un accompagnant trop longs, des enseignants qui s’avouent démunis, et une scolarité discontinue pour les élèves sont les principaux défis auxquels le gouvernement doit faire face sur la question de la scolarisation des enfants en situation de handicapé.

 

Pour répondre à la demande (320 000 élèves en situa­tion de han­di­cap étaient sco­la­ri­sés en France en 2017), le ministre a annon­cé la créa­tion de 38 Uni­tés locales d’inclusion sco­laire (ULIS) à la ren­trée, en plus des qua­rante déjà mis en place au cours de l’année sco­laire 2017–2018. Et pour accom­pa­gner les enfants au sein de ces struc­tures, le gou­ver­ne­ment ouvre 10 900 postes d’Aides aux enfants en situa­tion de han­di­cap (AESH).

 

On comp­te­ra ain­si à la ren­trée envi­ron 42.900 postes d’accompagnants des élèves en situa­tion de han­di­cap, soit une hausse d’environ un tiers.

 

Selon M. Blan­quer, cette aug­men­ta­tion fera plus que com­pen­ser la baisse du nombre d’emplois aidés dans ce sec­teur qui pas­se­ront de 50.000 à envi­ron 30.000. Il y aura plus d’heures consa­crées aux enfants a-t-il conclu.

 

En pre­nant en compte le fait que les AESH tra­vaillent 35 heures par semaine et les emplois aidés seule­ment 20 heures, ce sont au total 3.000 équi­va­lents temps plein sup­plé­men­taires qui pour­ront accom­pa­gner au quo­ti­dien les élèves han­di­ca­pés dans leur sco­la­ri­té, a détaillé l’entourage du ministre.

 

 

Il faut former pour mieux soutenir les enseignants

 

Afin de faci­li­ter leur recru­te­ment, le ministre de l’Éducation natio­nale s’engage à assou­plir les condi­tions d’accès au métier, et à rendre celui-ci plus attrac­tif, pour évi­ter les rup­tures de contrats, fré­quentes en cours d’année, ce qui génère des situa­tions de détresse dans les familles.

 

« On veut les gar­der, et rendre le lien entre AESH et enfants plus solide », a décla­ré le ministre.

 

Au-delà des « pro­grès quan­ti­ta­tifs », c’est sur­tout un « saut qua­li­ta­tif » que sou­haite le minis­tère de l’éducation natio­nale. L’évolution de la sco­la­ri­sa­tion des élèves en situa­tion de han­di­cap passe notam­ment par « l’anticipation du par­cours sco­laire et uni­ver­si­taire » de l’élève, et par une plus grande et meilleure for­ma­tion des ensei­gnants, qui doivent sou­vent gérer plu­sieurs enfants han­di­ca­pés dans la même classe, et faire face à plu­sieurs pro­fils de han­di­cap.

 

Pour cela, le gou­ver­ne­ment pré­voit qu’une plate-forme numé­rique de for­ma­tion sera mise à la dis­po­si­tion des équipes édu­ca­tives à la ren­trée 2019, et qu’un « temps mini­mal de for­ma­tion » sera ren­du obli­ga­toire. Pour les AESH, soixante heures de for­ma­tion sont mises en place.

 

Plus géné­ra­le­ment, le minis­tère sou­haite davan­tage de « concer­ta­tion » entre les dif­fé­rents acteurs, et notam­ment entre les éta­blis­se­ments sco­laires et le sec­teur médi­co-social. Impos­sible en revanche d’assurer qu’aucun élève ne res­te­ra sur le car­reau à la ren­trée. « On ne peut pas atteindre la situa­tion par­faite du jour au len­de­main », a jus­ti­fié, sur ce sujet, Jean-Michel Blan­quer.

 

Dany Lemoine


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
Commentaires fermés sur Élevés en situation de handicapé : des accompagnants supplémentaires à la rentrée
17 Août 2018 | Classé sous$ s
Etiquettes:

Action à l’encontre de l’article 18 de la loi ELAN

Mot de notre Pré­sident Sébas­tien HUMBERT

 

 

Assocs LoiÉlan Comm 180723 (8 sign)

 

 


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
Commentaires fermés sur Action à l’encontre de l’article 18 de la loi ELAN
14 Août 2018 | Classé sous$ s
Etiquettes:
Réduire la taille du texte Revenir à la taille initiale du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Expédier cet article par messagerie (en PopUp) Site certifié valide CSS niveau 3 Site certifié valide xHtml 1.1
Réduire la taille du texte Revenir à la taille initiale du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Expédier cet article par messagerie (en PopUp) Site certifié valide CSS niveau 3 Site certifié valide xHtml 1.1

Twitter links powered by Tweet This v1.8.3, a WordPress plugin for Twitter.