Vers un congé du proche aidant “indemnisé”

Pour soutenir  les aidants, une mission parlementaire préconise

mardi de leur créer un “statut” spécifique, qui permettrait

notamment d’indemniser le congé du proche aidant et de prendre

en compte cette tâche dans les droits à la retraite.

 

Selon la Drees (direc­tion de la recherche, des études, de l’évaluation et des sta­tis­tiques)8,3 mil­lions de per­sonnes aidaient un proche malade, âgé ou han­di­ca­pé en 2008, dont 57% de femmes.

Il est néces­saire de mettre en place un sta­tut du proche aidant qui lui confère des droits” car il “a besoin de temps, de res­sources et d’accompagnement”, a décla­ré devant la com­mis­sion des affaires sociales de l’Assemblée natio­nale le com­mu­niste Pierre Dhar­ré­ville, rap­por­teur d’une mis­sion sur les aidants.

Selon cer­tains éco­no­mistes, le tra­vail des aidants fami­liaux peut repré­sen­ter entre 12 et 16 mil­liards d’euros, (0,6 à 0,8% du PIB).

Pour le dépu­té des Bouches-du-Rhône, “les proches aidants four­nissent un tra­vail gra­tuit, un tra­vail infor­mel qui vient au mieux en com­plé­ment, au pire en pal­lia­tif, d’une réponse publique qui n’est pas à la hau­teur”.

 

Ain­si, le “congé du proche aidant”, ins­tau­ré par la loi d’adaptation de la socié­té au vieillis­se­ment (ASV) en 2016, devrait être “indem­ni­sé”.

 

Aujourd’hui, il est “trop fai­ble­ment recou­ru” à ce congé par le sala­riés aidants car “il ne fait l’objet d’aucune indem­ni­sa­tion”, il a “une durée insuf­fi­sante” (un an maxi­mum sur l’ensemble de la car­rière) et il “manque de sou­plesse”.

M. Dhar­ré­ville pré­co­nise que “Le mon­tant de l’indemnisation pour­rait être iden­tique à celui de l’allocation jour­na­lière de pré­sence paren­tale (AJPP), soit 43,14 euros par jour”.

Il demande un chif­frage de cette mesure.

 

Dans un rap­port ren­du en décembre, cité par le dépu­té, le Haut conseil à la famille, à l’enfance et à l’âge avait esti­mé le nombre de béné­fi­ciaires poten­tiels de ce congé à 30.000 per­sonnes.

 

La mis­sion recom­mande en outre d’étendre la majo­ra­tion de la durée d’assurance vieillesse aux proches aidants de per­sonnes en situa­tion de dépen­dance, comme cela se fait actuel­le­ment pour les aidants de per­sonnes han­di­ca­pées, qui béné­fi­cient d’une majo­ra­tion à hau­teur d’un tri­mestre par période de prise en charge de 30 mois, dans la limite de huit tri­mestres.

 

La commission des affaires sociales s’est prononcée mardi pour adresser un courrier avec ces propositions à la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

 


Ce conte­nu vous a inter­res­sé ?
pen­sez aux autres, par­ta­ger le sur vos réseaux sociaux pré­fé­rés :


Post to Twitter Post to Plurk Post to Bebo Post to Yahoo Buzz Post to Delicious Post to Digg Post to Diigo Post to Facebook Post to FriendFeed Post to Google Buzz Send Gmail Post to LinkedIn Mixx This Post Post to MySpace Post to Ping.fm Post to Reddit Post to Slashdot Post to Squidoo Post to StumbleUpon Post to Technorati
24 Jan 2018 | Publié dans Faire savoir
Etiquettes:
Les commentaires sont fermés.
Réduire la taille du texte Revenir à la taille initiale du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Expédier cet article par messagerie (en PopUp) Site certifié valide CSS niveau 3 Site certifié valide xHtml 1.1
Réduire la taille du texte Revenir à la taille initiale du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Expédier cet article par messagerie (en PopUp) Site certifié valide CSS niveau 3 Site certifié valide xHtml 1.1

Twitter links powered by Tweet This v1.8.3, a WordPress plugin for Twitter.