Blue Flower

Le Sénat a adopter un texte qui

garantit aux bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap, de garder leur aide au-delà de 75 ans, au lieu de basculer, à cet âge-là, dans le système d'aide à la dépendance, financièrement moins favorable.

Une proposition de loi du sénateur Philippe Mouiller, rapporteur au Sénat a été adoptée en séance, ce mercredi 26 février, pour assurer le maintien de cette aide au-delà des 75 ans de la personne. Un coup de pouce bienvenu pour les finance de 10 000 d'entre elles.

Celle-ci, personnalisée et modulable en fonction des besoins, permet la prise en charge de certaines dépenses liées au handicap, comme les aides humaines, techniques ou à l'aménagement du logement.

Jusqu'à présent, certaines personnes porteuses de handicap voyaient leurs aides réduite à cet âge. La prestation de compensation du handicap (PCH) pouvait leur être retirée le jour de leurs 75 ans et remplacée par l'Aide personnalisée à l'autonomie (APA), censée financer la dépendance.

Pour autant, cette mesure ne constituera pas la réforme de la prise en charge de la dépendance demandée par les associations. La proposition de loi ne revient en effet pas sur le fait que seules, les personnes dont le handicap a été reconnu avant 60 ans, peuvent prétendre à une prise en charge au titre du handicap. Si celui-ci n'est reconnu qu'à 60 ans et un jour, l'attribution de la PCH ne sera toujours pas possible, la personne ne pouvant prétendre qu'à l'APA.