Blue Flower

En cette rentrée scolaire pour tous, 385 000 élèves en situation de handicap sont inscrits dans des classes ordinaires, soit plus de 84 000 élèves supplémentaires depuis 2017.

Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées et rattachée au Premier ministre, poursuit et amplifie l'ensemble des dispositifs déployés depuis 2017 pour la scolarisation de tous les enfants de la République.

Pour cette rentrée, 350 unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis) ont été créées, 85 en école, 205 en collège et 60 en lycée, pour un total de 9571 dispositifs.

8000 AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) supplémentaires ont été recrutés, ce qui porte à 100 060 le nombre d'accompagnateurs en poste. Sans oublier la formation des enseignants.

Selon la déclaration de la secrétaire d'État dans le Parisien :

"Nous voulons scolariser tous les enfants de la République, où qu'ils soient. C'est notre enjeu commun avec le ministre de l'Education nationale. Le droit opposable à la scolarisation est inscrit dans la loi de 2005, nous lui donnons une vraie réalité. L'inscription à l'école de son quartier est capitale, avec bien sûr ensuite l'organisation et les adaptations appropriées. Mais c'est un principe de base pour moi, chaque famille doit être citoyenne de sa commune.

Tous les enfants de la République ont vocation à être inscrits à l'école de leur quartier, avec la palette de solutions que nous pouvons déployer pour eux. Avec l'école inclusive, travailler dès le plus jeune âge sur l'évolution du regard sur le handicap va permettre d'atteindre notre objectif d'une société résolument inclusive".