Blue Flower

Je fais le point sur mes compétences et mes envies.

Afin de construire votre projet professionnel et trouver votre voie, prenez le temps de vous connaître et interrogez-vous sur ce que vous savez déjà faire. Listez les compétences que vous avez acquises mais aussi les métiers vers lesquels vous aimeriez évoluer.

1) Je prends le temps de me découvrir

Trouver sa voie, le métier idéal peut paraître difficile. Pour beaucoup de personnes, c’est synonyme de doutes, de craintes, de pression, etc. 

Pour bien s’orienter professionnellement et trouver un emploi « sur-mesure », il est important de bien se connaître ou d’apprendre à se connaître. Faire le point sur vos compétences, vos goûts, vos centres d’intérêt, vos qualités et vos défauts peut déjà vous donner quelques pistes.

Au fil de votre parcours, vous avez accumulé des connaissances, des savoir-faire, des expériences. Avant de vous engager sur une nouvelle voie, vous devez prendre le temps de faire le point sur tous vos acquis. 

Il est également très important de vous interroger sur vos envies. Elles seront à la base de votre motivation pour mettre en œuvre votre projet et convaincre vos différents interlocuteurs : futur employeur si vous cherchez un emploi, financeurs et partenaires si vous envisagez de créer votre activité…

Il est également important de se poser les bonnes questions :

  • Est-ce que vous souhaitez travailler en intérieur ou en extérieur ?
  • Vous aimez plutôt travailler seul ou en équipe ?
  • Quels horaires et quotité de travail s’accordent le mieux avec votre cadre de vie (horaires de bureau, nuit, week-end, à plein temps ou à temps partiel) ?
  • Quel statut vous convient le mieux (salarié, freelance, intérimaire, chef d’entreprise…) ?
  • Quel degré de responsabilité souhaitez-vous avoir ?
  • Avez-vous besoin d’un métier qui a du sens, ou un travail alimentaire vous convient ?
  • Êtes-vous plutôt manuel, intellectuel, sportif… ?

Il est parfois difficile d’avoir du recul sur soi. Pour apprendre à se connaître, il peut être intéressant de demander à votre entourage la perception qu’il a de vous.

2) J'évalue mes compétences professionnelles

Pour exercer votre métier, vous mobiliserez différents types de savoirs.

Les savoirs théoriques

Ils sont souvent acquis durant la période scolaire ou pendant votre formation professionnelle. 

Les savoir-faire

Ils sont liés à la pratique de votre activité professionnelle ou bénévole. Ils correspondent aux gestes professionnels et techniques propres à votre métier. 

Les savoir-être (on parle aussi de « savoir-faire sociaux »)

Ils correspondent à la façon de se comporter dans le cadre de son activité : capacité à accueillir un client, à répondre au téléphone, à travailler en équipe, à communiquer avec d’autres professionnels, par exemple.
Exemple : un infirmier doit savoir échanger avec différents acteurs pour coordonner son action au service du patient. 

Liés entre eux, ces 3 savoirs constituent les différentes compétences que vous déploierez dans le cadre de votre activité professionnelle. 

Utiliser certaines compétences peut s’avérer plus complexe du fait de la survenance d’un handicap.
Exemple : utiliser votre capacité à prospecter des clients par téléphone, si vous avez perdu l’audition.

Vos compétences ne disparaissent pas mais vous ne pouvez plus les mobiliser comme avant. C’est ce qu’on appelle compenser la situation de handicap qui permet de mobiliser autrement vos compétences. 

Sur l’ensemble des compétences acquises dans le cadre de votre expérience, certaines peuvent être utilisées dans d’autres domaines. On parle alors de compétences transférables.
Par exemple, la connaissance de l’organisation du travail sur un chantier de construction peut être précieuse pour travailler dans un bureau d’études.

Nous n’avons pas toujours conscience de toutes les compétences que nous possédons. Il est donc important d’en établir la liste précise pour être au clair sur ce que vous savez et pouvez faire

3) J'identifie mes intérêts professionnels

Connaître vos compétences est une chose, mais il est aussi essentiel de déterminer les domaines d’activités, les types de tâches, de mission et d’environnement de travail qui vous conviennent le plus.

Lorsque vous postulerez auprès d’un employeur, celui-ci portera autant d’attention à vos capacités et à votre expérience professionnelle qu’à votre motivation à occuper le poste qu’il propose.

Exemple : vous vous découvrez un intérêt pour le métier de vendeur. C’est un premier pas. Mais ce métier s’exerce différemment selon le secteur professionnel. 
Votre motivation sera très différente si vous devez travailler dans la téléphonie mobile ou dans le prêt-à-porter. 
Si vous vous intéressez aux nouvelles technologies, vous serez plutôt attiré par la téléphonie mobile.
Si vous manifestez davantage d’intérêt pour la mode, vous préférerez sans doute le prêt-à-porter.

En établissant la liste de vos intérêts professionnels (travailler à l’extérieur, être en contact avec le public, partir en déplacement…), vous vous donnerez des pistes supplémentaires pour orienter vos choix.

Attention à bien faire la distinction entre vos intérêts personnels et vos intérêts professionnels. On peut aimer faire la cuisine chez soi sans pour autant vouloir devenir cuisinier.

Pour vous aider à déterminer vos goûts et vos préférences professionnelles, sachez que Pôle emploi propose un questionnaire d’intérêts professionnels. N'hésitez-pas à y répondre au questionnaire et à interroger votre conseiller. 

Vous pouvez aussi utiliser l’application mobile gratuite Quiz Pro, conçue par Pôle emploi : en répondant à une série de questions sur des mises en situation qui vous correspondent le mieux dans l’entreprise, l’application établit votre profil professionnel.


À savoir : Les périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) permettent de se confronter à des situations réelles pour découvrir un métier ou un secteur d’activité, confirmer un projet professionnel ou initier une démarche de recrutement. 
Pour en savoir plus, consultez l'article « Une immersion professionnelle pour confirmer mon choix ».


4) Je prends des conseils autour de moi

Afin de ne laisser échapper aucune possibilité, n’hésitez pas à prendre conseil autour de vous.

Commencez par interroger vos proches

Ils connaissent vos qualités, vos capacités et vous donneront peut-être des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé. Ils sauront aussi vous rappeler vos limites si votre projet leur paraît trop ambitieux.

Allez à la rencontre de chefs d'entreprises ou de recruteurs

Dans votre environnement immédiat ou sur des forums. Ils vous informeront sur leurs besoins et sur les attentes de leurs entreprises, de leur secteur d'activité.

Allez à la rencontre de nombreux professionnels

Ils peuvent vous venir en aide, vous conseiller et répondre aux questions que vous vous posez.

Pour trouver le bon interlocuteur, consultez l'article « Qui peut m'aider tout au long de mon parcours emploi-formation ? ».


À savoir : Pôle emploi propose des formations gratuites en ligne, les « MOOCs pour l’emploi » (prononcez « mouk ») pour aider les demandeurs d’emploi dans leur recherche. Cette formation comporte 4 modules qui se présentent sous la forme de vidéos et d’échanges en ligne avec un intervenant professionnel. Le premier module s’intitule « Construire son projet professionnel »

Inscrivez-vous dès maintenant sur l'Emploi store pour construire votre projet professionnel.