Accompagner, Protéger, Aider, Harmoniser et Faciliter

Le handicap en europe



Print Friendly and PDF

"Wat ass normal ?", littéralement traduit «C'est quoi normal ?».

Lancement de la campagne de sensibilisation nationale au handicap.

Qu'est-ce qui est normal? Sommes-nous normaux? Ou bien avons-nous tous, que nous ayons une incapacité ou non, nos particularités et habitudes sympathiques qui nous rendent plus ou moins… normal? Voici les questions centrales autour desquelles tourne la nouvelle campagne nationale de sensibilisation "Wat ass normal?", lancée en date du 25 avril par la ministre de la Famille et de l'Intégration, Corinne Cahen.

Née d'un processus participatif en étroite collaboration avec le Conseil supérieur des personnes handicapées (CSPH) ainsi que des personnes concernées en situation de handicap, la campagne est composée de trois volets:

  • des affiches digitales ;
  • des vidéos mettant l'accent sur les forces des personnes en différentes situations de handicap (déficience visuelle, déficience auditive, handicap physique, handicap invisible, autisme, Trisomie 21) ;
  •   title="http: watassnormal.lu - Nouvelle fenêtre"""""https://watassnormal.lu/: un site internet informatif sur le handicap et les différentes initiatives nationales promouvant une société plus inclusive.

La sensibilisation et l'inclusion étant définies comme des thèmes prioritaires dans le plan d'action national 2019-2024 de mise en œuvre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH), l'objectif de la campagne est d'encourager et de sensibiliser la société à agir pour, et à inclure, les personnes handicapées dans toutes les circonstances et situations possibles de la vie quotidienne.

Ainsi l'accent est mis sur le terme "normal" et ses déclinaisons illustrées moyennant six témoignages autour de six handicaps différents.

Bien que le handicap ne figure pas à l'avant-plan des vidéos, le public est quand même incité à y réfléchir et à se poser la question de ce qui est normal ou anormal d'une manière ou d'une autre.

Lors du lancement, Corinne Cahen a souligné que "tous ensemble, nous formons une société inclusive, tout un chacun avec ses originalités et ses caractéristiques en fait partie. La présente campagne est censée nous en rendre conscients du fait que le handicap fait aussi partie de la normalité."

Faire du Luxembourg un monde où nous pouvons vivre tous ensemble

Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l'intégration,

«La campagne cible surtout les gens qui n'ont pas de handicap», insiste Corinne Cahen. Ce sont ces mentalités qui doivent évoluer dans nos rues, dans nos parcs, dans nos salles d'attente. Pourquoi la norme ça ne serait pas que tout le monde maîtrise la langue des signes? L'une des questions que pose aussi cette initiative, destinée à lever les obstacles pour favoriser les solutions.

Mais le Luxembourg a-t-il les armes pour que cette campagne n'en soit pas une de plus et un coup d'épée dans l'eau? «On y travaille tous les jours», répond Corinne Cahen, citant par exemple la loi sur l'accessibilité, déjà votée, la reconnaissance de la langue des signes allemande, l'assistance à l'inclusion dans l'emploi... «Nous travaillons à faire du Luxembourg un monde où nous pouvons vivre tous ensemble». Sans norme établie donc, et sans jugement arbitraire.

À propos de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH)

  • La CRDPH et son Protocole facultatif ont été adoptés le 13 décembre 2006 par l'Assemblée générale des Nations Unies et sont entrés en vigueur le 3 mai 2008.
  • Le Luxembourg figurait parmi les 81 premiers pays à signer cette convention, le 30 mars 2007.
  • La CRDPH est la première convention internationale spécifique en matière de droits des personnes handicapées.
  • Elle remet en cause la manière dont le handicap était souvent perçu dans le passé, c'est-à-dire comme un problème médical ou comme faisant l'objet d'actions caritatives. Elle se base sur l'approche sociale qui s'est imposée au cours des dernières décennies, à savoir selon laquelle le handicap est perçu comme la conséquence de l'interaction entre un individu qui a un handicap (physique, sensoriel, intellectuel ou psychique) et un environnement qui ne s'adapte pas aux différences de cette personne et entrave donc sa participation à la vie dans la société.
  • La CRDPH reconnaît que les personnes handicapées sont des sujets de droit et que l'État Partie et ses citoyens ont le devoir de respecter ses dispositions. Ainsi, il incombe à la société d'enlever toutes les barrières possibles afin d'assurer une participation totale des personnes handicapées à la vie quotidienne et de leur assurer le droit à une inclusion et à l'égalité des chances dans la société.
  • Avec la ratification de la CRDPH en 2011, le Luxembourg s'est engagé de façon juridique, c'est-à-dire que le Luxembourg est tenu de respecter les dispositions de la CRDPH et de les faire appliquer progressivement.

Communiqué par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région

 

Articles liés

Site APAH-Finances

Publications APAHF

Utilisation des dons