Accompagner, Protéger, Aider, Harmoniser et Faciliter

Suivre la stratégie autisme et TND (3)



Print Friendly and PDF

Rattraper le retard en matière de scolarisation.

L’accès à l’école ordinaire permet non seulement l’accès aux apprentissages, mais aussi la socialisation et l’inclusion dans la société, pour le présent et le futur. Les actions prévues dans le cadre de cette stratégie visent à créer une école plus inclusive. L’ambition est de généraliser l’accès des enfants autistes à l’école, de personnaliser leurs parcours et d’en garantir la continuité jusqu’à l’insertion sociale et professionnelle. La formation de tous les professionnels de l’éducation intervenant sur les parcours des enfants et adolescents est une condition essentielle.

Création de nouvelles places en milieu ordinaire en école maternelle, élémentaire et au collège

L’une des priorités de la stratégie est de scolariser tous les enfants autistes-TND, à plein temps et dans les écoles ordinaires autant que possible.

Pour tout savoir sur la rentrée 2021, consultez l'article dédié en cliquant ici.

Objet, contexte, objectif

La stratégie vise à ouvrir divers types de classes et de dispositifs pour les élèves avec un TSA de façon à répondre au mieux à la diversité de leurs besoins. Sur les deux premières années de la stratégie, le nombre d’élèves autistes scolarisés a augmenté de 5 % dans le premier degré (écoles maternelles et élémentaires) et de 8 % dans le second degré (collèges et lycées).

Mise en œuvre

Une attention particulière est portée à l’ouverture d‘unités d’enseignement en maternelle autisme (UEMA).

Ces classes accueillent 7 enfants de 3 à 6 ans dont les besoins demandent un accompagnement médico-social important tout au long de la journée de classe. Les professionnels médico-sociaux interviennent dans l’école, pendant le temps scolaire. A terme, la stratégie prévoit le déploiement de 180 UEMA, avec l’objectif de scolariser environ 10 % des 3-6 ans concernés.

En 2021, 89 nouvelles classes ou nouveaux dispositifs spécifiques : 50 en maternelle, 39 en élémentaire, dont 33 sont de nouveaux dispositifs appelés « d’autorégulation ». Une étude de cohorte pour observer les parcours de ces enfants scolarisés à partir de l’UEMA est lancée par le ministère de l’Éducation nationale. Ces unités d’enseignement sont aussi créées sur un modèle de fonctionnement analogue à l’école élémentaire (UEEA).

Au total, 216 classes créées en 3 ans. Plus de 700 nouveaux élèves autistes feront ainsi la rentrée au côté de leurs camarades pour une scolarité à plein temps.

Bilan

336 classes sur l’ensemble du territoire. 

Les élèves présentant un TSA ou un autre TND sont également scolarisés à l’école ou au collège en bénéficiant d’unités localisées pour l’inclusion scolaire (Ulis) : ces unités proposent des temps de regroupement alternant avec des temps d’inclusion en classe ordinaire, le tout avec l’encadrement d’un enseignant spécialisé et d’un AESH dédié au dispositif.

Les Ulis concernent 6 600 élèves dans le premier degré et 4 400 dans le second durant l’année scolaire 2020/2021, soit une augmentation de 848 élèves en un an.

Le chiffre clé

Plus de 42 000 enfants concernés par un TND ont fait leur rentrée 2021 en milieu ordinaire.

 

Articles liés